Retour

20

Août 2018

  • Articles et presse

Brèves de l’Asset Management – Episode 11 – De l’agent de change à la société de gestion

Article rédigé par Raphaël Cretinon – Périclès Consulting

Périclès Group vous présente sa première série de l’été : Les brèves de l’Asset Management, la chronique pour en savoir plus ou se rappeler des faits marquants de la gestion collective.
Des premiers produits d’épargne collective à la naissance des leaders mondiaux et l’internationalisation de la collecte, en passant par les gérants stars et les scandales financiers, nous vous donnons rendez-vous chaque semaine sur LinkedIn et sur notre site internet pour une petite histoire sur l’Asset Management.
Bonne lecture !

Nous l’évoquions dans la brève sur les premiers fonds d’investissement modernes, les fonds français datent du début des années 60. Mais de quand date la société de gestion?

Il est étonnant de constater que la société de gestion et le cadre réglementaire que nous connaissons sont apparus après à la création des fonds.
En effet, la société de gestion française n’a pas encore fêté ses 30 ans !

C’est Pierre Bérégovoy, alors ministre de l’économie, qui a créé, en août 1989 le statut de société de gestion et l’a mise sous tutelle de la Commission des Opérations de Bourse (COB). La nouvelle loi prévoyait une clause dite de « grand père » pour permettre aux acteurs historiques de poursuivre leur activité, le temps d’obtenir un nouvel agrément.

Les modalités d’agrément seront précisées en janvier 1990 pour affiner le statut de société de gestion.

Les premières sociétés de gestion, encore en exercice, ont été agréées par la COB au cours du premier semestre de 1990. La base GECO de l’AMF nous indique par exemple que Ostrum AM (ex Natixis AM), Matignon Finances, Comgest ou bien Haas Gestion font partie des plus vieux gérants d’actifs du pays.

Avant 1989, la gestion pour compte de tiers était encadrée par une loi de 1972 relative au remisier (commercial indépendant pour les agents de change qui touchait une remise sur le courtage facturé au client) et aux gérants de portefeuilles. La chambre syndicale des agents de change attribuait une carte professionnelle aux acteurs justifiant d’une expérience de gestion et des marchés. Cet entre-soi de l’époque, très opaque, n’était pas des plus sécurisé pour les investisseurs.

Rappelons-nous que la création des sociétés de gestion est intervenue dans le cadre des réformes des marchés financiers engagées par les socialistes dans les années 1980. Elle succède notamment à la disparition de la criée au profit d’un système de cotation électronique en continu qui donna le nom de l’indice phare des actions françaises lancé le 1er décembre 1987 : le CAC40 (CAC pour Cotation Assistée en Continu).

A suivre – Episode 12 : LTCM ou comment la FED a sauvé un hedge fund

Partagez cet article :

Pour partager cette fiche, entrez une adresse mail valide :

Envoyer