Retour

06

Sep 2018

Brèves de l'asset management, Bogle's Folly, les débuts de la gestion passive
  • Articles et presse

Brèves de l’Asset Management – Episode 15 – Bogle’s Folly ou les débuts de la gestion passive

Article rédigé par Gautier Reinhard – Périclès Consulting

Périclès Group vous présente sa première série de l’été : Les brèves de l’Asset Management, la chronique pour en savoir plus ou se rappeler des faits marquants de la gestion collective.
Des premiers produits d’épargne collective à la naissance des leaders mondiaux et l’internationalisation de la collecte, en passant par les gérants stars et les scandales financiers, nous vous donnons rendez-vous chaque semaine sur LinkedIn et sur notre site internet pour une petite histoire sur l’Asset Management.
Bonne lecture !

Voilà 42 ans, Vanguard Group lançait le premier fonds indexé de l’histoire de la finance, le Vanguard 500 Index Fund, autrement connu sous le sobriquet de Bogle’s Folly.

Son créateur, John C. Bogle, a fondé la société Vanguard Investment 2 ans plutôt et fait rapidement le constat qu’une grande majorité des gestionnaires d’actifs font moins bien que le marché, et que, pour ceux qui arrivent à le battre, la superformance générée est souvent plombée par des frais de gestion élevés.

Ainsi, le 31 août 1976, le Vanguard Group’s First Index Investment Trust (renommé depuis Vanguard 500 Index Fund) est ouvert à la souscription avec un actif net de 11,3 millions de dollars… bien loin de l’objectif des 150 millions visé par son fondateur.

J.C Bogle raconte que les banques d’investissement qui souscrivaient le fonds ont été tellement déçues par le maigre montant qu’elles avaient levé qu’elles voulaient rembourser les investisseurs. Les critiques, quant à elles, traitent le fonds de « non américain » et voient un chemin sûr vers la médiocrité.

Aujourd’hui, le Fonds Vanguard 500 détient plus de 434 milliards de dollars, la gestion passive (ETF) a connu une croissance de 20% en moyenne sur les 10 dernières années et son marché est de l’ordre de 5 000 milliards de dollars au global pour l’année 2017.

Avec la gestion passive, JC Bogles a réussi le double exploit de lancer des fonds low cost profitables à la fois pour la société de gestion (le coût de mise en oeuvre est moindre) et aux investisseurs qui peuvent ainsi diminuer leurs frais d’investissement et accéder plus facilement aux marchés financiers.

Merci J.C Bogle et bon anniversaire aux Index Funds !

NB : Notons que des précédents au fonds J.C Bogle existent : par exemple, le portefeuille indexé aux majors du NYSElancé par la Wells Fargo pour le fonds de pension Samsonite en 1971 ou encore le fonds lancé en 1975 par l’American National Bank à Chicago, mais sans les caractéristiques d’un fonds d’investissement tel que nous les connaissons.

A suivre – Episode 16 : L’affaire Madoff

Partagez cet article :

Pour partager cette fiche, entrez une adresse mail valide :

Envoyer