Retour

31

Juil 2018

  • Articles et presse

Brèves de l’Asset Management – Episode 5 – Le Black Tuesday

Article rédigé par Romain Rousval – Périclès Consulting

Périclès Group vous présente sa première série de l’été : Les brèves de l’Asset Management, la chronique pour en savoir plus ou se rappeler des faits marquants de la gestion collective.
Des premiers produits d’épargne collective à la naissance des leaders mondiaux et l’internationalisation de la collecte, en passant par les gérants stars et les scandales financiers, nous vous donnons rendez-vous chaque semaine sur LinkedIn et sur notre site internet pour une petite histoire sur l’Asset Management.
Bonne lecture et bel été !

Le krach de 1929 est un des évènements les plus célèbres de l’histoire boursière. Il marque le début de la Grande Dépression, la pire crise économique du XX° siècle.
Les Etats-Unis, mais aussi l’Europe, connaissent une forte croissance durant les années 20, entre 1921 et 1929, la production industrielle augmente de 50%. Mais dans le même temps la bourse grimpe de près de 300% (!!!), aidée par les « call loan », un système d’achat d’actions à crédit qui permet d’acheter des titres en ne déboursant que 10% et en empruntant le reste suivant des taux à court terme. L’idée étant que le taux de hausse des actions est supérieur au taux du crédit.

Début 1929, l’économie commence à montrer des signes d’essoufflement avec un recul de la production industrielle de 7% sur les 2nd et 3e trimestres. Quelques jours avant le krach les premières ventes massives apparaissent, prises au début pour des prises de bénéfices. Mais le matin du jeudi 24 octobre aucun acheteur n’est présent sur le marché, le Dow Jones affiche un recul de 22,6% à midi. Une réunion d’urgence est tenue par les principales banques de la place qui décident de soutenir la bourse en se portant acheteur, la baisse sur la journée est limitée à 2,1%. Les deux jours suivants la bourse reste stable, mais de nombreux investisseurs ayant emprunté pour spéculer se trouvent contraints de déboucler leurs positions accélérant la baisse le lundi 28 et surtout le mardi 29 qui connait un volume d’échanges record.

De nombreux investisseurs se retrouvent ruinés, les banques restreignent leurs crédits et les entreprises éprouvent des difficultés de trésorerie, nombre d’entre elles font faillite, tout comme plusieurs banques.
Le rapatriement des capitaux des banques à l’étranger ainsi que des mesures protectionnistes favorisent la propagation de la crise à l’Europe.
En 1933, le New Deal tentera de faire sortir le pays de la crise, mais une rechute a lieu en 1937. Ce n’est qu’avec l’entrée des Etats-Unis en guerre que le pays parvient à sortir définitivement de la crise. Et il faudra attendre 25 ans pour que la bourse revienne à son niveau de septembre 1929.

A suivre – Episode 6 : Markowitz et la Théorie moderne du portefeuille

Partagez cet article :

Pour partager cette fiche, entrez une adresse mail valide :

Envoyer