Retour

09

Sep 2016

  • Articles et presse

CHINE : Shenzhen-Hong Kong Stock Connect : une nouvelle étape dans l’ouverture des marchés chinois

Article rédigé par Pascal Bonnisseau – Senior Consultant – Périclès Group Asia Pacific

Après l’accès donné aux investisseurs étrangers au marché interbancaire de la dette (CIBM, China Interbank Bond Market) et l’ouverture en novembre 2014 du ‘Shanghai – Hong Kong Stock Connect’, l’administration chinoise a annoncé la mise en place d’un canal entre Hong-Kong et la bourse de Shenzhen. Les investisseurs étrangers vont pouvoir investir dans les pépites technologiques chinoises.

Le Shanghai – Hong Kong connect : rappel

Lors de leur établissement au début des années 1990, les bourses de Shanghai et Hong-Kong étaient ouvertes aux seuls investisseurs chinois. Les contrôles de capitaux interdisaient d’autre part aux chinois d’investir sur les marchés étrangers. Depuis, l’ouverture des marchés de capitaux entamée dans les années 2000 s’accélère. Sont venues d’abord les licences QFII, QDII et RQFII. A suivi l’ouverture aux étrangers du CIBM, sans quotas. Le programme ‘Shanghai – Hong Kong Connect’ qui permet à tous les étrangers d’investir sur les actions cotées à Shanghai via Hong-Kong, a été lancé en 2014. Avec le nouveau ‘Shenzhen – Hong Kong Connect’, les étrangers peuvent désormais aussi investir à Shenzhen.

Fin 2014, le Shanghai – Hong Kong Connect a permis :

  • aux investisseurs de Hong-Kong d’investir sur la bourse de Shanghai (‘Northbound route’)
  • aux investisseurs chinois sur la bourse de Shanghai d’investir à Hong-Kong (‘Southbound route’)

Un quota quotidien et ‘agrégé’ a été fixé dans les deux sens. Au grand étonnement des autorités chinoises, les quotas fixés pour la northbound route sont loin d’être atteints (50,09% du quota agrégé de 300 milliards de RMB était utilisé à fin août 2016). Les raisons sont diverses, deux d’entre elles étant probablement que :

  • les entreprises cotées à Shanghai le sont souvent aussi à Hong Kong. Il s’agit essentiellement d’une petite partie du capital de sociétés d’état chinoises
  • les financières y ont un poids majeur (40% de la capitalisation totale du marché)

Shenzhen – Hong Kong connect : plus de succès à l’horizon ?

Mi-août 2016, la Securities and Futures Commission (SFC, Hong Kong) et la CSRC (China Securities Regulatory Commission, Chine continentale) ont annoncé :

  • le lancement d’un Shenzhen – Hong Kong Connect à l’image du Shanghai – Hong Kong Connect
  • la fin des quotas ‘agrégés’ pour le Shanghai – Hong Kong connect

Les quotas quotidiens sont maintenus pour Shanghai et mis en place pour Shenzhen, mais nous pouvons voir qu’une nouvelle étape de l’ouverture des marchés de capitaux chinois est franchie. La mise en place du programme est prévue pour mi-novembre.
Au contraire de la place de Shanghai, Shenzhen abrite essentiellement des valeurs industrielles et technologiques. Ce nouvel univers d’investissement pourrait donc intéresser les étrangers, beaucoup plus que Shanghai.

2016_09_shenzhen_graph

Cependant, le succès du programme n’est pas assuré.
Premièrement, les valorisations sont déjà très élevées à Shenzhen : début septembre, plus de 70% des actions cotées sur ce marché ont un P/E supérieur à 40 (les actions du CAC 40 sont en moyenne à 22,6 le 9 septembre).
D’autre part, l’intérêt de la place pour le programme n’est pas évident. Selon le South China Morning Post, seulement 130 brokers sur les 450 que compte Hong-Kong ont l’intention de participer au programme. D’après Benny Mau, président de la HK Securities Association, les participants ont dû fortement investir dans leurs systèmes pour pouvoir participer au Shanghai – Hong Kong Connect. Les standards techniques du Shenzhen – Hong Kong Connect ne sont pas encore connus, mais l’investissement nécessaire pourrait de nouveau être rédhibitoire pour les petites sociétés.

Périclès Group est implanté en Asie pour éclairer et faciliter le développement de ses clients. La connaissance de ce marché permet au groupe d’étudier et de détecter les opportunités qui s’ouvrent en Chine.

Pour en savoir plus sur notre bureau Asia Pacific, n’hésitez pas à nous contacter

Partagez cet article :

Pour partager cette fiche, entrez une adresse mail valide :

Envoyer